Aide aux décisions perfectionnée pour le commandement et le contrôle parmi les premiers intervenants (EN578-170003/27)

Appels d'offres

État

État de publication
Expiré

Dates

Date de publication
2018/12/06
Date de modification
2019/01/29
Date de fermeture
2019/02/07 14:00 Heure normale de l'Est (HNE)

Détails

Numéro de référence
PW-18-00852581
Numéro de la demande de soumissions
EN578-170003/27
Région de l'avis d'appel d'offres
Canada
Région de livraison
Canada
Type d'avis
Demande de proposition (DDP)
NIBS
Accord commercial
  • Aucun
Procédure de passation des marchés
Contenu canadien seulement
Entité responsable des achats
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Entité de l’utilisateur final
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

Personne-ressource

Nom de la personne-ressource
Secrétariat de Solutions Innovatrices Canada / Innovative Solutions Canada Secretariat
Courriel de la personne-ressource
TPSGC.SIC-ISC.PWGSC@tpsgc-pwgsc.gc.ca
L'adresse de la personne-ressource
10 Wellington
Gatineau  QC
K1A 0S5
CA

Identifiez les fournisseurs intéressés par cet avis

Cherchez-vous des partenaires en affaires? Identifiez les parties intéressées à cet avis et ajoutez votre nom à la Liste des fournisseurs intéressés.

Important : La LFI associée à un avis d'appel d'offres précis ne remplace pas les procédures d'attribution de l'appel d'offres en vigueur pour le marché et n'a aucune incidence sur elles. Les entreprises doivent encore répondre aux demandes de soumissions selon les critères établis. Pour de plus amples renseignements, veuillez lire la Liste des fournisseurs intéressés – Conditions d'utilisation.

Accédez à la Liste des fournisseurs intéressés

Activité

Les statistiques suivantes s’appliquent à l’activité de la page française et sont fournies en temps presque réel. Pour calculer la valeur totale des activités pour un avis d’appel d’offres, vous devrez additionner les statistiques des pages française et anglaise.

Pages vues (page française)
-
Pages vues uniques (page française)
-
Mises à jour de l'appel d'offres
Recevez des avis pour cet appel d'offres:
e-mail   flux RSS   flux Atom
Pour de plus amples renseignements comment recevoir des notifications, consulter la page Surveiller les occasions d'affaires.

Description

Le 29 janvier, 2019

La pièce jointe n° 5 a été ajoutée. Le document comprend une question et une réponse liée au défi.

***********************

Le 25 janvier, 2019

La pièce jointe n° 4 a été ajoutée. Le document comprend une question et une réponse liée au défi.

***********************

Le 21 janvier, 2019

La pièce jointe n° 3 a été ajoutée. Le document comprend des questions et des réponses liées au défi.

***********************

Le 15 janvier, 2019

1. La date de fermeture de ce défi a été prolongée au 7 février, 2019, 14:00 HNE.

2. Les présentations utilisées lors du webex peuvent être demandées à: solutions@canada.ca

********************

Le 14 janvier, 2019

Merci à tous ceux et celles qui se sont joints ou qui ont essayé de se joindre à nous pour notre séance d'information en anglais sur les défis de Recherche et développement pour la défense.

Veuillez nous excuser, nous avons eu quelques problèmes techniques et nous avons reporté la session.

Nous avons résolu le problème et nous aurons une autre session en anglais le mercredi 16 janvier à 10h00 (HNE)*. Pour plus de détails, voir la pièce jointe 2.

********************

Le 7 janvier, 2019

Êtes-vous intéressé par les plus récents défis du Ministère de la Défense nationale (MDN) du Centre des sciences pour la sécurité de Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC) ?

Rejoignez-nous pour une session Webex le 10 janvier 2019. Session en anglais à 10h. Session en français à 11h.

Pour plus de détails, voir la pièce jointe 1.

* Veuillez noter que cette session n'est pas obligatoire. Les fournisseurs ne sont pas obligés d'y assister pour pouvoir proposer un projet.

** Veuillez noter que seules les questions relatives au programme recevront une réponse. Les questions relatives à des défis spécifiques doivent être soumises à tpsgc.sic-isc.pwgsc@tpsgc-pwgsc.gc.ca

********************

Le présent avis du défi est publié en vertu de l’appel de propositions (002) du programme Solutions innovatrices Canada (EN578-170003/C).

Veuillez consulter les documents de l’appel de propositions qui contiennent le processus de soumission d’une proposition.

Étapes à suivre :

Étape 1 : lire ce défi

Étape 2 : lire l’appel de propositions

Étape 3 : proposer votre solution

Titre du défi : Aide aux décisions perfectionnée pour le commandement et le contrôle parmi les premiers intervenants

Ministère responsable : Ministère de la Défense nationale (MDN) – Centre des sciences pour la sécurité de Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC)

Mécanisme de financement : Contrat

Valeur maximale du contrat :

Ce défi peut amener la création de plusieurs contrats.

Le financement maximal pour tout contrat de la phase I découlant de ce défi est de 200 000,00 $ CAD (taxes en sus), incluant les dépenses relatives à la livraison et aux déplacements ainsi que les frais de subsistance, s’il y a lieu, pour une période pouvant aller jusqu'à six mois.

Le financement maximal pour tout contrat de la phase 2 découlant de ce défi est de 1,000 000,00 $ CAD (taxes en sus), incluant les dépenses relatives à la livraison et aux déplacements ainsi que les frais de subsistance, s’il y a lieu, pour une période pouvant aller jusqu'à deux ans. Seules les entreprises admissibles qui ont complété la phase 1 avec succès seront prises en considération dans le cadre de la phase 2.

La divulgation de l’estimation du financement disponible est faite de bonne foi et n’engage aucunement le Canada à payer cette somme.

DÉPLACEMENTS : Pour la phase 1, il est prévu que jusqu'à deux réunions pourraient exiger que le(s) candidat(s) retenu(s) se déplace(nt) aux endroits ci-dessous :

Réunion de démarrage : Ottawa, Ontario

Rapport final: Ottawa, Ontario.

Sommaire du problème

Le ministère de la Défense nationale (MDN) cherche une solution qui procurera des outils d’aide à la décision en temps réel qui sont novateurs et perfectionnés à l’équipe de commandement des premiers intervenants (services de police, d’incendie et d’ambulance) civile, municipale, provinciale et fédérale (Gendarmerie royale du Canada et MDN) durant des incidents critiques : un tireur actif, un feu incontrôlé en milieu rural ou urbain, l’effondrement d’une infrastructure, des catastrophes naturelles et un désordre public important requérant la collaboration de plusieurs compétences et organismes. Même si les incidents critiques sont constitués de nombreux éléments et sous-groupes professionnels, le présent objectif consiste à concevoir des outils prometteurs reliés aux aspects cognitifs et comportementaux de la fonction de commandement.

Énoncé du problème

Durant les événements et incidents critiques, les chefs des premiers répondants doivent prendre rapidement des décisions fondées sur : des outils technologiques fournissant de l’information organisationnelle disparate; une myriade de données, de l’information et des renseignements provenant de sources humaines et électroniques; une panoplie d’indicateurs environnementaux. La cadence, le volume et la variété des intrants sur lesquels les chefs des intervenants doivent fonder leurs décisions deviennent parfois écrasants quand ils doivent décider : d’utiliser une force mortelle ou non mortelle, de détenir des citoyens, de réduire ou d’accroître la mobilité de personnes, de marchandises ou de services dans la collectivité, de déployer des ressources rares afin d’atténuer les effets néfastes de menaces ou de dangers connus ou inconnus qui pèsent sur la collectivité.

Souvent, il faut mobiliser des structures de commandement interarmées en conformité avec une doctrine, comme le Système de commandement d’intervention (SCI) et d’autres structures locales de commandement, de contrôle et de coordination (C3). La définition de l’espace de problème se base sur des commentaires recueillis auprès d’intervenants canadiens dans le cadre de l’évaluation (Canadian Next Generation First Responder Preliminary Capability Assessment) [en anglais seulement] menée au nom de Recherche et développement pour la défense Canada. Des travaux similaires portant sur l’écart des capacités mises à la disposition des intervenants et effectués par des collaborateurs de l’International Forum to Advance First Responder Innovation (en anglais seulement) – une organisation réunissant des leaders de gouvernement du monde entier dans le but de favoriser et d’accroître la mise au point d’une technologie abordable et novatrice au service des premiers répondants à l’échelle internationale – ont aussi mis en lumière la nécessité d’améliorer le niveau de maturité des aides à la décision dans un modèle unifié de commandement et de contrôle. Le ministère de la Défense nationale (MDN), par l’entremise du Centre des sciences pour la sécurité de Recherche et développement pour la défense Canada, cherche une solution qui atténuera les aspects cognitifs et comportementaux chez les chefs de premiers répondants qui doivent commander en temps réel lors d'un incident. Les principaux groupes de clients visés sont le sous-groupe d’intervenants désignés pour assumer le commandement lors d’incidents et d’autres postes de leadership clés au sein de la communauté civile de premiers intervenants pour qui la charge cognitive est substantielle durant les événements critiques.

Résultats souhaités et éléments à considérer

Les solutions anticipées devraient dépasser les offres actuelles, comme les applications d’intégration et de répartition par ordinateur, l’analyse prédictive et autres outils susceptibles de ne pas soutenir comme il se doit les aspects cognitifs et comportementaux associés au commandement en temps réel lors d’un incident. Les outils d’aide à la décision et les architectures connexes devraient être novateurs et, si cela est indiqué, mettre à contribution des approches et des solutions, notamment : des concepts militaires ayant trait à la gestion du champ de bataille, le « champ de bataille virtuel » et d’autres solutions élaborées pour des domaines autres que ceux des premiers intervenants (p. ex., la médecine, l’aviation, l’industrie et le sport). Les solutions devraient permettre d’améliorer la probabilité de prendre des décisions judicieuses durant des événements présentant un risque élevé, tout en allégeant la charge cognitive qui pèse sur les épaules du personnel responsable du commandement lors d’un incident. Les solutions mises au point devraient soutenir au moins un des cas pratiques d’incident critique illustrés dans les énoncés de problèmes en bref. On suggère aux fournisseurs de solutions visant à améliorer l’aide à la décision C3 en temps réel de prendre en considération la pertinence d’offrir des formations et du perfectionnement dans le cadre de leurs propositions.

Résultats essentiels (obligatoires)

Les solutions proposées doivent :

  1. Positionner les chefs d’intervenants de sorte qu’ils tirent parti de certains aspects du traitement du langage naturel avancé dans un environnement en temps réel afin d’interpréter des paroles ou des textes et de soutenir la prise de décision.
  2. Positionner les chefs d’intervenants de sorte qu’ils tirent parti du repérage et de l’interprétation d’au moins un indicateur dans l’« Internet des objets » (IdO); de données et d’information provenant d’intervenants de première ligne (sans fonction de commandement) et de bases de données d’organismes et de données et d’information provenant de « villes intelligentes » ou de la collectivité dans son ensemble.
  3. Faire la synthèse des connaissances acquises lors d’événements similaires antérieurs et de la doctrine approuvée de manière à commander des premiers intervenants, lors d’un incident, avec une perspicacité adaptée au contexte tout en minimisant la charge cognitive qui pèse sur les principaux décideurs.
  4. Améliorer la probabilité de prendre des décisions judicieuses durant des événements présentant un risque élevé, tout en allégeant la charge cognitive qui pèse sur les épaules du personnel responsable du commandement lors d’un incident.

Résultats souhaités additionnels

Les solutions proposées devrait :

  1. Positionner les chefs des intervenants de sorte qu’ils tirent parti des services de communication de la large bande et basés sur la localisation.
  2. Miser sur des capacités, notamment : intelligence artificielle, apprentissage machine, analytique avancée, réalité amplifiée et environnements réels, virtuels, théoriques et synthétiques.

Historique et contexte

Les utilisateurs de la solution développée seront principalement les premiers intervenants civils – agents de police, pompiers, ambulanciers et autres « utilisateurs » – qui sont habituellement des clients du Programme canadien pour la sûreté et la sécurité (PCSS) géré par Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC), en partenariat avec Sécurité publique Canada. Le PCSS vise à renforcer la capacité du Canada à réagir (prévention, atténuation, préparation, intervention et rétablissement) aux actes terroristes, aux crimes, aux catastrophes naturelles et aux accidents graves en jumelant les sciences et la technologie (S et T) et les domaines des politiques, des opérations et du renseignement. Le PCSS investit, entre autres, dans l’élaboration de capacités qui visent à aider les intervenants à travailler en toute sécurité et avec efficacité. Les investissements du PCSS dans le présent projet ont pour but d’améliorer les technologies de détection et de décontamination, les techniques criminalistiques, les équipements de protection individuelle, les contre-mesures explosives et les normes et procédés connexes. Le Centre des sciences pour la sécurité s’emploie à repérer les écarts de capacité qui pourraient subsister en matière de sciences et de technologie (S et T) susceptibles de profiter du soutien du PCSS et d’autres possibilités d’investissements de la part du gouvernement fédéral.

Malgré les progrès observés en technologie de l’information et des communications (TIC) et les améliorations connexes apportées à la doctrine, comme le National Incident Management System (NIMS, en anglais seulement) – un ensemble de principes mis au point par la Federal Emergency Management Agency des États-Unis, – les chefs de premiers répondants font état de lacunes pour ce qui est de la capacité à travailler efficacement sous un modèle unifié de commandement, de contrôle et de coordination.

Selon une étude menée récemment pour le compte du département américain de la Sécurité intérieure – Project Responder 5 (PR5), [en anglais seulement] – même si des intervenants estiment que les capacités de commandement, de contrôle et de communication s’améliorent, il arrive souvent que des problèmes surviennent quand on met en place un commandement unifié durant des incidents de grande envergure, ce qui nuit grandement à l’efficacité des interventions. Cette capacité a été désignée par les intervenants ayant pris part à l’étude PR5 comme une priorité absolue. Les homologues canadiens ont décrit des écarts de capacité similaires durant les activités de mobilisation du PCSS menées avec les principaux dirigeants.

On énonce souvent dans les comptes rendus après action, les enquêtes publiques, les actions en justice et d’autres démarches entreprises après les événements des façons d’améliorer à l’avenir la prise de décision. Par conséquent, il est de première importance, pour les commandants des interventions au sein des services de premiers répondants, d’assurer le maintien des compétences, tant sur le plan individuel qu’organisationnel. Par exemple, dans certaines régions, le nombre d’incendies de bâtiment a diminué, de telle sorte qu’on pourrait inciter la nouvelle cohorte de pompiers à acquérir l’expérience du précédent groupe d’intervenants. Dans la même veine, les commandants des interventions œuvrant au sein de services de police canadiens et susceptibles d’intervenir lors d’événements critiques, notamment auprès d’un individu armé et barricadé, suivent un cours de chef des interventions critiques au Collège canadien de police. Compte tenu des formations et des cours de perfectionnement limités à l’échelle nationale et locale et de la faible fréquence des événements critiques, il est difficile pour le personnel de commandement de se tenir à jour comme il le souhaiterait.

DEMANDES DE RENSEIGNEMENTS

Toutes les demandes de renseignements doivent être présentées à TPSGC.SIC-ISC.PWGSC@tpsgc-pwgsc.gc.ca au moins dix jours civils avant la date de clôture. Pour ce qui est des demandes de renseignements reçues après ce délai, il est possible qu'on ne puisse pas y répondre.

Accès et conditions d'utilisation

Les avis d'appels d'offres et d'attribution, les documents de demandes de soumissions et les pièces jointes aux appels d'offres du gouvernement du Canada (GC) sont offerts gratuitement et sans inscription à Achatsetventes.gc.ca/appels-d-offres, le lieu qui fait autorité pour les appels d'offres du GC.

Vous avez peut-être reçu cet avis d'appels d'offres ou d'attribution par l'entremise d'un distributeur tiers. Le gouvernement du Canada (GC) n’est pas responsable des avis d’appel d’offres et/ou des documents et pièces jointes connexes qui ne sont pas publiés directement sur le site Web Achatsetventes.gc.ca.

Cet avis d’appels d’offres ou d’attribution du gouvernement du Canada comporte une Licence du gouvernement ouvert – Canada qui régit son utilisation. Les documents relatifs aux demandes de soumissions ou les pièces jointes aux appels d’offres sont protégés par le droit d’auteur. Veuillez vous reporter à la section concernant Reproduction commerciale sur la page Avis d’Achatsetventes.gc.ca pour de plus amples informations.

Pièces jointes

FichierNuméro de la modificationLangueTéléchargement par événement unique (page française)Date d'ajout
attachment_1_-_english_webex_-_january_10.pdfPas disponibleAnglais- 2019-01-07
piece_jointe_1_-_webex_en_francais_-_le_10_janvier.pdfPas disponibleFrançais- 2019-01-07
attachment_2_-_english_webex_-_january_16.pdfPas disponibleAnglais- 2019-01-14
piece_jointe_2_-_webex_en_anglais_-_le_16_janvier.pdfPas disponibleFrançais- 2019-01-14
attachment_3_-_questions_and_answers_1_to_8_-_en578-17003-27.pdfPas disponibleAnglais- 2019-01-21
piece_jointe_3_-_questions_et_reponses_1_a_8_-_en578-17003-27.pdfPas disponibleFrançais- 2019-01-21
attachment_4_-_question_and_answer_9_-_en578-17003-27.pdfPas disponibleAnglais- 2019-01-25
piece_jointe_4_-_question_et_reponse_9_-_en578-17003_27.pdfPas disponibleFrançais- 2019-01-25
attachment_5_-_question_and_answer_10_-_en578-17003-27.pdfPas disponibleAnglais- 2019-01-29
piece_jointe_5_-_questions_et_reponse_10_-_en578-17003-27.pdfPas disponibleFrançais- 2019-01-29