Appareil novateur pour la surveillance des phytoravageurs (EN578-170003/25)

Appels d'offres

État

État de publication
Expiré

Dates

Date de publication
2018/12/06
Date de modification
2018/12/18
Date de fermeture
2019/01/29 14:00 Heure normale de l'Est (HNE)

Détails

Numéro de référence
PW-18-00852571
Numéro de la demande de soumissions
EN578-170003/25
Région de l'avis d'appel d'offres
Canada
Région de livraison
Canada
Type d'avis
Demande de proposition (DDP)
NIBS
Accord commercial
  • Aucun
Procédure de passation des marchés
Contenu canadien seulement
Entité responsable des achats
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Entité de l’utilisateur final
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

Personne-ressource

Nom de la personne-ressource
Secrétariat de Solutions Innovatrices Canada / Innovative Solutions Canada Secretariat
Courriel de la personne-ressource
TPSGC.SIC-ISC.PWGSC@tpsgc-pwgsc.gc.ca
L'adresse de la personne-ressource
10 Wellington
Gatineau  QC
K1A 0S5
CA

Identifiez les fournisseurs intéressés par cet avis

Cherchez-vous des partenaires en affaires? Identifiez les parties intéressées à cet avis et ajoutez votre nom à la Liste des fournisseurs intéressés.

Important : La LFI associée à un avis d'appel d'offres précis ne remplace pas les procédures d'attribution de l'appel d'offres en vigueur pour le marché et n'a aucune incidence sur elles. Les entreprises doivent encore répondre aux demandes de soumissions selon les critères établis. Pour de plus amples renseignements, veuillez lire la Liste des fournisseurs intéressés – Conditions d'utilisation.

Accédez à la Liste des fournisseurs intéressés

Activité

Les statistiques suivantes s’appliquent à l’activité de la page française et sont fournies en temps presque réel. Pour calculer la valeur totale des activités pour un avis d’appel d’offres, vous devrez additionner les statistiques des pages française et anglaise.

Pages vues (page française)
-
Pages vues uniques (page française)
-
Mises à jour de l'appel d'offres
Recevez des avis pour cet appel d'offres:
e-mail   flux RSS   flux Atom
Pour de plus amples renseignements comment recevoir des notifications, consulter la page Surveiller les occasions d'affaires.

Description

18 décembre, 2018

La pièce jointe n° 1 a été ajoutée. Le document comprend des questions et des réponses liées au défi.

**************************

Le présent avis du défi est publié en vertu de l’appel de propositions (002) du programme Solutions innovatrices Canada (EN578-170003/C).

Veuillez consulter les documents de l’appel de propositions qui contiennent le processus de soumission d’une proposition.

Étapes à suivre :

Étape 1 : lire ce défi

Étape 2 : lire l’appel de propositions

Étape 3 : proposer votre solution

Titre du défi : Appareil novateur pour la surveillance des phytoravageurs

 Ministère responsable :  Agence canadienne d’inspection des aliments

 Méchanisme de financement : contrat

 VALEUR MAXIMALE DU MARCHÉ

 Ce défi peut amener la création de plusieurs contrats.

 Le financement maximal pour tout contrat de la phase I découlant de ce défi est de 100 000,00 $ CAD (taxes en sus), incluant les dépenses relatives à la livraison et aux déplacements ainsi que les frais de subsistance, s’il y a lieu, pour une période pouvant aller jusqu'à six mois.

Le financement maximal pour tout contrat de la phase 2 découlant de ce défi est de 300 000,00 $ CAD (taxes en sus), incluant les dépenses relatives à la livraison et aux déplacements ainsi que les frais de subsistance, s’il y a lieu, pour une période pouvant aller jusqu'à deux ans. Seules les entreprises admissibles qui ont complété la phase 1 avec succès seront prises en considération dans le cadre de la phase 2.

La divulgation de l’estimation du financement disponible est faite de bonne foi et n’engage aucunement le Canada à payer cette somme.

DÉPLACEMENTS : Pour la phase 1, il est prévu que jusqu'à deux réunions pourraient exiger que le(s) candidat(s) retenu(s) se déplace(nt) aux endroits ci-dessous :

Rencontre de démarrage

Ottawa (Ontario)

Rapport Final

Ottawa (Ontario)

Sommaire du problème

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) cherche à obtenir un appareil novateur qui pourrait servir à détecter les composés organiques volatils associés à la présence de certains phytoravageurs exotiques envahissants au Canada.

Énoncé du problème

Le programme national de surveillance de la protection des végétaux de l’ACIA fournit des renseignements à l’appui des programmes réglementaires touchant l’importation, l’exportation et le commerce intérieur et aide à prendre des décisions réglementaires éclairées. Jusqu’à maintenant, les activités de surveillance ont été principalement limitées aux activités d’enquête traditionnelles, comme l’installation de pièges et d’appâts, et aux inspections visuelles. Pour détecter de nouvelles populations de phytoravageurs non indigènes, des substances sémiochimiques (kairomones de l’hôte et phéromones d'agrégation) sont utilisées comme appât dans les pièges. Cependant, de telles substances ne sont pas disponibles pour divers groupes de phytoravageurs d’intérêt. Les indices visuels et les symptômes liés à la présence de ravageurs peuvent être très difficiles à déceler, complexifiant la tenue d’enquêtes efficaces relativement à ces ravageurs. Les activités de surveillance comprennent également l’inspection des importations pour détecter les ravageurs qui pourraient entrer au Canada par l’entremise de divers produits/moyens de transport, mais il est parfois difficile de détecter les ravageurs cachés dans ces expéditions. Les composés organiques volatils émis par les végétaux, qui fournissent des renseignements fonctionnels sur la croissance, les mécanismes de défense et l’état sanitaire d’une plante, permettent de surveiller l’état des végétaux à l’aide de moyens de détection non invasifs. De même, des composés organiques volatils peuvent être émis à des étapes précises du cycle de vie des phytoravageurs. 

La difficulté consiste à créer un appareil qui pourrait servir sur le plan opérationnel et qui pourrait être intégré aux activités de surveillance quotidiennes pour détecter les composés organiques volatils associés à la présence de certains phytoravageurs exotiques envahissants.

Résultats souhaités et éléments à considérer

 

Résultats essentiels (obligatoires)

 

Les solutions proposées doivent :

  1. permettre l’adoption d’une approche rapide et non invasive relativement au diagnostic concernant la présence d’insectes et de maladies végétales dans divers produits (p. ex. produits du bois, grains, matériel de pépinière, arbres), dans de larges structures ou sur celles-ci (p. ex. conteneurs, superstructures de navires) ou dans des installations (p. ex. silos à grains, entrepôts) et des centres de courrier/messagerie.

  2. être portatif et/ou autopropulsé (comme un robot aspirateur).

  3. être en mesure de détecter les composés volatils associés à la présence d’au moins un des organismes suivants, à une ou plusieurs étapes du cycle de vie : longicorne asiatique (Anoplophora glabripennis), spongieuse (espèces de Lymantria), trogoderme, escargots exotiques (p. ex. escargots géants africains ou escargots petit-gris), flétrissement du chêne (Ceratocystis fagacearum) et certaines graines/plantes envahissantes. Pour ce qui est du longicorne asiatique et de la spongieuse, l’appareil doit être en mesure d’établir distinctement l’origine ou la source des composés volatils émis au niveau du genre (p. ex. Anoplophora ou Lymantria). Pour les Lymantria, l’appareil doit pouvoir différencier au niveau de l’espèce.

  4. être précis en ce qui concerne l’espèce ciblée et il doit être très sensible : le niveau de confiance à l’égard des résultats de détection/non-détection doit être d’au moins 90 %.

  5. être contrôlé à distance, programmable et capable d’enregistrer et de stocker, dans un format digital, les données, auxquelles on peut facilement avoir accès à distance en temps réel ou après téléchargement sur un ordinateur ou un autre type d’appareil mobile.

Résultats souhaités additionnels

N/A

Historique et contexte

La création d’un appareil capable de détecter les composés organiques volatils associés à la présence de phytoravageurs améliorerait grandement la capacité de l’ACIA de connaître l’état sanitaire des végétaux pendant les activités ciblées de surveillance/d’échantillonnage et contribuerait à la réalisation globale du mandat de l’ACIA concernant la protection des végétaux.

Des substances sémiochimiques ne sont pas toujours disponibles pour les phytoravageurs d’intérêt, et il peut être difficile de se fier uniquement aux indices visuels et aux symptômes liés à la présence de ravageurs. Par conséquent, notre capacité de détecter des ravageurs nouvellement introduits peut être très faible jusqu’à ce que le niveau de population augmente considérablement. Malheureusement, un niveau de population élevé aura d’énormes répercussions négatives sur la capacité de l’ACIA de contrôler et d’éradiquer les ravageurs nouvellement introduits.

Au cours des dernières années, de nouvelles technologies ont commencé à changer la façon dont la surveillance est effectuée. Bien que les chiens détecteurs et les véhicules aériens sans pilote (UAV) constituent des méthodes populaires pour mener les activités de surveillance liées à la protection des végétaux, peu de progrès ont été réalisés pour intégrer les nouvelles technologies à notre trousse d’outils de surveillance phytosanitaire. Les UAV et les chiens détecteurs sont maintenant utilisés dans certaines administrations (p. ex. États-Unis, Chili, Nouvelle-Zélande et Union européenne) pour détecter les phytoravageurs dans une vaste zone, détecter les phytoravageurs pour lesquels aucun appât n’est disponible ou détecter les ravageurs qui sont difficiles à cerner au moyen des méthodes de surveillance traditionnelles. Par exemple, il a été démontré que les chiens détecteurs détectent efficacement un certain nombre de phytoravageurs et de maladies végétales, y compris le longicorne asiatique et le virus de la sharka. L’Agence des services frontaliers du Canada utilise également des chiens détecteurs pour détecter les produits végétaux aux points d’entrée partout au Canada, ce qui concerne à la fois la filière des voyageurs et celle du secteur commercial. Cependant, en raison du besoin continu de formation et de maintien des acquis, il se peut que le recours aux chiens détecteurs pour la surveillance phytosanitaire dans de vastes zones et/ou à divers endroits puisse ne pas être praticable dans toutes les situations. En outre, vu le grand nombre et la diversité des produits et des sources et la nature cryptique de certains ravageurs, le risque d’introduction de ravageurs au Canada a augmenté.

DEMANDES DE RENSEIGNEMENTS

Toutes les demandes de renseignements doivent être présentées à TPSGC.SIC-ISC.PWGSC@tpsgc-pwgsc.gc.ca au moins dix jours civils avant la date de clôture. Pour ce qui est des demandes de renseignements reçues après ce délai, il est possible qu'on ne puisse pas y répondre.

Accès et conditions d'utilisation

Les avis d'appels d'offres et d'attribution, les documents de demandes de soumissions et les pièces jointes aux appels d'offres du gouvernement du Canada (GC) sont offerts gratuitement et sans inscription à Achatsetventes.gc.ca/appels-d-offres, le lieu qui fait autorité pour les appels d'offres du GC.

Vous avez peut-être reçu cet avis d'appels d'offres ou d'attribution par l'entremise d'un distributeur tiers. Le gouvernement du Canada (GC) n’est pas responsable des avis d’appel d’offres et/ou des documents et pièces jointes connexes qui ne sont pas publiés directement sur le site Web Achatsetventes.gc.ca.

Cet avis d’appels d’offres ou d’attribution du gouvernement du Canada comporte une Licence du gouvernement ouvert – Canada qui régit son utilisation. Les documents relatifs aux demandes de soumissions ou les pièces jointes aux appels d’offres sont protégés par le droit d’auteur. Veuillez vous reporter à la section concernant Reproduction commerciale sur la page Avis d’Achatsetventes.gc.ca pour de plus amples informations.

Soutien aux entreprises plus petites

Si vous avez des questions concernant ce marché, veuillez communiquer avec l'autorité contractante (voir la section Coordonnées ci-dessus).

Si vous avez besoin d'aide pour comprendre le processus d'approvisionnement fédéral ou pour vous inscrire à titre de fournisseur, communiquez avec le Bureau des petites et moyennes entreprises. Nous avons un réseau de bureaux partout au Canada.

Pièces jointes

FichierNuméro de la modificationLangueTéléchargement par événement unique (page française)Date d'ajout
attachment_1_-_questions_and_answers_1_2_-_en578-17003-25.pdfPas disponibleAnglais- 2018-12-18
piece_jointe_1_-_questions_et_reponses_1_2_-_en578-17003-25.pdfPas disponibleFrançais- 2018-12-18