Tracer la chaîne d'approvisionnement de l'industrie sidérurgique (EN578-170003/22)

Appels d'offres

État

État de publication
Expiré

Dates

Date de publication
2018/12/06
Date de modification
2019/01/23
Date de fermeture
2019/02/15 14:00 Heure normale de l'Est (HNE)

Détails

Numéro de référence
PW-18-00852561
Numéro de la demande de soumissions
EN578-170003/22
Région de l'avis d'appel d'offres
Canada
Région de livraison
Canada
Type d'avis
Demande de proposition (DDP)
NIBS
Accord commercial
  • Aucun
Procédure de passation des marchés
Contenu canadien seulement
Entité responsable des achats
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Entité de l’utilisateur final
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

Personne-ressource

Nom de la personne-ressource
Secrétariat de Solutions Innovatrices Canada / Innovative Solutions Canada Secretariat
Courriel de la personne-ressource
TPSGC.SIC-ISC.PWGSC@tpsgc-pwgsc.gc.ca
L'adresse de la personne-ressource
10 Wellington
Gatineau  QC
K1A 0S5
CA

Identifiez les fournisseurs intéressés par cet avis

Cherchez-vous des partenaires en affaires? Identifiez les parties intéressées à cet avis et ajoutez votre nom à la Liste des fournisseurs intéressés.

Important : La LFI associée à un avis d'appel d'offres précis ne remplace pas les procédures d'attribution de l'appel d'offres en vigueur pour le marché et n'a aucune incidence sur elles. Les entreprises doivent encore répondre aux demandes de soumissions selon les critères établis. Pour de plus amples renseignements, veuillez lire la Liste des fournisseurs intéressés – Conditions d'utilisation.

Accédez à la Liste des fournisseurs intéressés

Activité

Les statistiques suivantes s’appliquent à l’activité de la page française et sont fournies en temps presque réel. Pour calculer la valeur totale des activités pour un avis d’appel d’offres, vous devrez additionner les statistiques des pages française et anglaise.

Pages vues (page française)
-
Pages vues uniques (page française)
-
Mises à jour de l'appel d'offres
Recevez des avis pour cet appel d'offres:
e-mail   flux RSS   flux Atom
Pour de plus amples renseignements comment recevoir des notifications, consulter la page Surveiller les occasions d'affaires.

Description

le 23 janvier, 2019

La date de fermeture de ce défi a été prolongée au 15 février 2019, 14:00 HNE.

************************

24 décembre, 2018

La pièce jointe n° 1 a été ajoutée. Le document comprend des questions et des réponses liées au défi.

*************************

Le présent avis du défi est publié en vertu de l’appel de propositions (002) du programme Solutions innovatrices Canada (EN578-170003/C).

Veuillez consulter les documents de l’appel de propositions qui contiennent le processus de soumission d’une proposition.

Étapes à suivre :

Étape 1 : lire ce défi

Étape 2 : lire l’appel de propositions

Étape 3 : proposer votre solution

Titre du défi: Tracer la chaîne d'approvisionnement de l'industrie sidérurgique

Ministère responsable : Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE)

Mécanisme de financement : Contrat

Valeur maximale du contrat :

Ce défi peut entraîner la création de plusieurs contrats.

Le financement maximal pour tout contrat de la phase I découlant de ce défi est de 150 000,00 $CAN (taxes en sus), incluant les dépenses relatives à la livraison et aux déplacements ainsi que les frais de subsistance, s'il y a lieu, pour une période pouvant aller jusqu'à six mois.

Le financement maximal pour tout contrat de la phase 2 découlant de ce défi est de 1 000 000,00 $CAN (taxes en sus), incluant les dépenses relatives à la livraison et aux déplacements ainsi que les frais de subsistance, s'il y a lieu, pour une période pouvant aller jusqu'à deux ans. Seules les entreprises admissibles qui ont complété la phase 1 avec succès seront prises en considération dans le cadre de la phase 2.

La divulgation de l'estimation du financement disponible est faite de bonne foi et n'engage aucunement le Canada à payer cette somme.

Déplacement :  Pour la phase 1, il est prévu que jusqu’à deux réunions pourraient exiger que le(s) candidat(s) retenu(s) se déplace(nt) aux endroits ci-dessous :

Réunion de démarrage

Ottawa (ON)

Réunion d'examen des progrès

Téléconférence / vidéoconférence

Réunion du rapport final

Ottawa (ON)

Des réunions pourraient également être convoquées sur une base ponctuelle pour discuter des progrès réalisés au cours de la phase 1.

Sommaire du problème

Le défi vise à créer une application novatrice d’un système de traçabilité numérique fondé sur la chaîne de blocs et l’intelligence artificielle pour la chaîne d’approvisionnement sidérurgique canadienne et peut-être nord-américaine pour les utilisateurs commerciaux et le gouvernement.

Énoncé du problème

Les produits et intrants sidérurgiques ne bénéficient pas d’une traçabilité complète ou sécurisée avec les systèmes numériques modernes. L’accès à l’information concernant la chaîne d’approvisionnement de l’acier est également limité par l’absence d’un mécanisme de partage de l’information normalisé, ce qui peut entraîner des retards dans l’acquisition de données pertinentes ayant une incidence sur les opérations gouvernementales et la rentabilité des entreprises sidérurgiques. Actuellement, il n’existe aucune application connue d’analyse par intelligence artificielle de l’information sur le secteur canadien de l’acier. De plus, les outils pour les échanges commerciaux et les activités frontalières n’optimisent pas la traçabilité (chaîne de blocs) et la technologie de l’intelligence artificielle dans le secteur de l’acier.

Le défi consiste à mettre au point un outil numérique qui retracerait les intrants et les extrants en temps réel dans la chaîne d’approvisionnement de l’acier – en amont et en aval – en utilisant la technologie de la chaîne de blocs, et appliquerait des analyses de données basées sur l’intelligence artificielle à cette information, afin de mieux saisir les activités dans la chaîne d’approvisionnement de l’acier. ISDE profiterait directement d’une technologie semblable, car celle-ci faciliterait et améliorerait l’élaboration de politiques fondées sur des données probantes. En outre, le gouvernement pourrait également s’en servir pour faciliter et numériser les procédures de dédouanement.

Pour l’industrie, en particulier les entreprises en aval, cet outil offrirait des prévisions sur l’offre et la demande de produits, une vérification instantanée de l’origine et de la qualité des intrants et des produits (ce qui permettrait de confirmer l’approvisionnement responsable), une diminution des coûts, une efficacité et une productivité accrues et un aperçu prévisionnel des intrants, de l’utilisation et de la demande.

Résultats souhaités et éléments à considérer

Résultats essentiels (obligatoires)

Les solutions proposées doivent :

  1. fournir des informations en temps réel; être accessible aux utilisateurs dans les minutes suivant le téléchargement (sur téléphone intelligent et interface Web), en vue d’automatiser numériquement les transactions, les informations et les flux de données; permettre l’exportation de certaines données;
  2. être sécurisé – les renseignements personnels des entreprises et la confidentialité sont réglementés en garantissant des niveaux de protection des données du gouvernement et des entreprises; permettre aux utilisateurs d’être privés, publics ou hybrides et d’avoir des vues et des fonctionnalités d’accès correspondantes; les entreprises et le gouvernement doivent être sûrs que les renseignements sensibles ne peuvent être visualisés que par les utilisateurs autorisés;
  3. utiliser la technologie de la chaîne de blocs pour assurer l’exactitude des données et la transparence. Pour maintenir une trace numérique complète en cas d’erreurs de saisie, les utilisateurs doivent pouvoir corriger les erreurs en « ajoutant des données dans le journal », plutôt que de devoir les supprimer complètement;
  4. être basée sur l’analyse de données par intelligence artificielle pour mieux saisir les activités dans la chaîne d’approvisionnement de l’acier. Par exemple, utiliser l’intelligence artificielle pour obtenir de l’information sur la demande passée, actuelle et prévue de tout intrant ou extrant et prévoir le volume de produits en aval à partir des produits d’approvisionnement, pour n’en citer que quelques-uns;
  5. permettre aux utilisateurs pertinents d’être alertés en cas d’anomalies dans la chaîne d’approvisionnement et offrir des suggestions quant aux mesures à prendre;
  6.  fournir une ventilation numérique complète des composantes de l’acier et des produits de l’acier, comme le charbon, le minerai de fer, le nickel, la ferraille d’acier, et les produits finis de l’acier;
  7. s’intégrer facilement aux infrastructures numériques existantes du gouvernement et de l’industrie pour faciliter les processus d’adoption, et ne pas coûter cher à adopter.

Résultats souhaités additionnels

Les solutions proposées devraient :

  1. avoir une interface conviviale (téléphone intelligent et interface Web) qui est facile à naviguer.

Éléments à considérer

L’élaboration d’une démarche commune pour l’intégration des données sur l’acier entre les entreprises et le gouvernement permettrait d’améliorer considérablement l’accès aux données, l’efficacité et les réseaux de communication. Les entreprises sidérurgiques enregistrent parfois des retards aux frontières qui peuvent durer des semaines en raison de l’impossibilité d’obtenir les documents requis. Il faut que la solution technologique permette l’accès à l’information dans un court laps de temps afin d’éviter ces genres de retards.

La mise en œuvre d’une nouvelle plateforme pourrait nécessiter le recyclage du personnel de même que la mise à jour des systèmes d’information des entreprises et/ou l’établissement de nouveaux systèmes pour assurer l’interopérabilité; la solution technologique devra être en mesure d’assurer une interface et une interaction adéquates avec les systèmes du gouvernement et des entreprises. Par conséquent, les entreprises canadiennes, les ministères et les organismes gouvernementaux devront probablement consacrer du temps et de l’argent à l’adoption de ce processus.

Un autre élément à considérer sera le partage et la diffusion de l’information entre les gouvernements et l’industrie pour qu’il y ait un consensus sur l’accès aux données et la protection des renseignements personnels. La solution technologique devra être en mesure de traiter et d’entreposer de grandes quantités de données, auxquelles auront accès de nombreux utilisateurs finaux à partir d’une diversité de lieux géographiques. Les données relatives à l’acier et aux intrants sidérurgiques pourront être consultées et téléchargées par les producteurs d’acier, les producteurs d’intrants, les distributeurs, les fabricants, les utilisateurs en aval, les services gouvernementaux, etc.

Convaincre les entreprises aux divers stades de la chaîne d’approvisionnement (producteurs d’intrants sidérurgiques, producteurs d’acier, distributeurs d’acier, fabricants et utilisateurs en aval) d’entrer les transactions dans un système commun sera difficile. Assurer la sécurité du système et l’immuabilité des données fera partie de leurs préoccupations. Par conséquent, la sécurité du système est cruciale et il faudra tenir compte de tous ses volets, notamment la sécurité logique et physique de l’entreposage, la surveillance des écarts et des comportements suspects, et les mesures à prendre le cas échéant, et la protection contre les accès non autorisés et les attaques numériques. 

L’élaboration d’un système informatisé fournissant une ventilation numérique complète des intrants des composantes de l’acier et des produits de l’acier fera progresser la durabilité et la conduite responsable des activités en permettant aux entreprises et aux organismes gouvernementaux de s’approvisionner de manière responsable en matériaux et de vérifier au besoin les exigences nationales en matière de contenu. Lors de la conception de la solution technologique, il faudra prendre en considération les options d’étiquetage physique afin d’assurer la meilleure traçabilité possible de la chaîne d’approvisionnement.

Historique et contexte

Les règles actuelles concernant les méthodes de vérification de l’origine et les processus de facilitation des échanges s’appuient sur des systèmes informatiques existants et quelque peu dépassés, où l’origine de l’acier peut être validée principalement au moyen de documents comme un certificat d’une aciérie. De nouvelles opportunités en matière de partage de valeur, de transparence et de commerce pourraient être réalisées grâce à la mise en œuvre d'un système numérique innovant. L’élaboration et l’adoption d’une nouvelle chaîne de blocs et d’une plateforme technologique fondée sur l’intelligence artificielle permettraient une intégration transparente des données de l’industrie à la documentation exigée par le gouvernement (p.ex., certificats d’usine, licences), ce qui contribuerait à améliorer la responsabilisation et la transparence dans la chaîne d’approvisionnement, tout en réduisant les coûts et les délais. En outre, à mesure que la politique commerciale et intérieure s’ajuste, par exemple, l’harmonisation récente par le Canada de son régime de marquage, de certification et d’étiquetage du pays d’origine pour les produits d’acier conformément aux exigences des États-Unis, un outil numérique souple susceptible de répondre aux nouvelles demandes du gouvernement et de l’industrie réduira les coûts de transaction et créera des économies tant pour le gouvernement que pour l’industrie.

Plus que jamais, la pression est forte pour que l’industrie produise davantage de produits socialement et écologiquement durables. En est un exemple, L’Association minière du Canada, dont les membres sont des chefs de file en matière de responsabilité d’entreprise; leur engagement « Vers le développement minier durable » garantit que les risques miniers sont gérés de façon responsable. Il s’agit d’un engagement novateur visant à faciliter la mobilisation, à promouvoir des pratiques environnementales de premier plan à l’échelle mondiale et à assurer la sécurité et la santé des employés et des collectivités. L’Association canadienne des producteurs d’acier souhaiterait également créer un outil qui assurera la durabilité de la production. D’autres exemples de ces types d’objectifs peuvent être constatés dans les chaînes d’approvisionnement.

L’industrie sidérurgique du Canada a la possibilité de mettre en œuvre une nouvelle démarche avant-gardiste en matière d’approvisionnement en acier et en intrants, et par conséquent, de mettre au point un « acier responsable ». Cet objectif pourrait être atteint grâce à un mécanisme de traçage rigoureux à l’échelle de l’industrie au sein de la chaîne d’approvisionnement, et à une transparence accrue.

DEMANDES DE RENSEIGNEMENTS

Toutes les demandes de renseignements doivent être présentées à TPSGC.SIC-ISC.PWGSC@tpsgc-pwgsc.gc.ca au moins dix jours civils avant la date de clôture. Pour ce qui est des demandes de renseignements reçues après ce délai, il est possible qu'on ne puisse pas y répondre.

Accès et conditions d'utilisation

Les avis d'appels d'offres et d'attribution, les documents de demandes de soumissions et les pièces jointes aux appels d'offres du gouvernement du Canada (GC) sont offerts gratuitement et sans inscription à Achatsetventes.gc.ca/appels-d-offres, le lieu qui fait autorité pour les appels d'offres du GC.

Vous avez peut-être reçu cet avis d'appels d'offres ou d'attribution par l'entremise d'un distributeur tiers. Le gouvernement du Canada (GC) n’est pas responsable des avis d’appel d’offres et/ou des documents et pièces jointes connexes qui ne sont pas publiés directement sur le site Web Achatsetventes.gc.ca.

Cet avis d’appels d’offres ou d’attribution du gouvernement du Canada comporte une Licence du gouvernement ouvert – Canada qui régit son utilisation. Les documents relatifs aux demandes de soumissions ou les pièces jointes aux appels d’offres sont protégés par le droit d’auteur. Veuillez vous reporter à la section concernant Reproduction commerciale sur la page Avis d’Achatsetventes.gc.ca pour de plus amples informations.

Pièces jointes

FichierNuméro de la modificationLangueTéléchargement par événement unique (page française)Date d'ajout
attachment_1_-_questions_and_answers_1_to_4_-_en578-17003-22.pdfPas disponibleAnglais- 2018-12-24
piece_jointe_1_-_questions_et_reponse_1_a_4_-_en578-17003-22.pdfPas disponibleFrançais- 2018-12-24